Retour accueil

Accueil  > Agenda  > nantes 26 novembre mobilisation anti sarko

Rechercher
>
thème
> pays
> ville

Les autres dates :

26 novembre 2005 - 26 novembre 2005

nantes 26 novembre mobilisation anti sarko

c’est à la misère et au capitalisme qu’il faut s’attaquer, pas aux immigré-e-s !



Avec les événements actuels dans les banlieues, la mobilisation du 26 novembre revêt toute son importance. Le GASPROM et la Coordination Bretagne - Pays de Loire Solidaires des Personnes Immigrées sont à l’initiative de cette mobilisation contre Sarkozy et la politique sécuritaire, rejoints par de nombreuses associations nantaises.

Depuis plusieurs semaines des débrayages et des manifestations ont lieu dans les lycées de Loire-Atlantique (Rose à St-Nazaire, M. Abdoulaye S au LEP Bouhier, Junior da silva...) comme ailleurs dans l’hexagone pour empêcher l’expulsion de jeunes scolarisé-e-s et obtenir leur régularisation. Dans de nombreuses écoles élémentaires, ce sont aussi les enfants qui sont pris pour cible.

La politique raciste et anti-immigré-e-s du gouvernement Chirac/Villepin/Sarkozy se traduit par une multiplication des expulsions et d’interpellations qui s’apparentent parfois à une véritable chasse au faciès (voir les rafles dans certains quartiers de la région parisienne).

Les êtres humains et les peuples sont devenus des marchandises que les adeptes du capitalisme et du libéralisme use comme d’une matière première sans autre considération que leur profit financier.

Au Maroc, des milliers d’immigrants ont été refoulés dans le désert par le gouvernement marocain à la demande des autorités espagnoles et européennes. Ce qui se passe dans les enclaves espagnoles de Ceula et Mellila est la conséquence de l’Europe forteresse qui se traduit par une fermeture des frontières pour les pauvres, quitte à devoir les laisser crever comme des chiens dans le désert.

Quand la droite et la gauche proposent une politique de quotas par métiers c’est la politique d’apartheid social qui se perpétue : en fait au Nord comme au Sud, les pauvres doivent être soit fliqués, enfermés, renvoyés, soit devenir de la chair corvéable à merci.

Après avoir colonisé pendant des décennies le continent africain, les pays européens continuent de piller leurs richesses (voir les entreprises pétrolières), participant par là-même aux développements des guerres civiles et de la misère. Soyons solidaires de celles et ceux qui fuient leur pays pour raisons économiques, sociales, politiques ou sexistes.

Pour celles et ceux qui se battent pour la régularisation des sans-papiers, qui défendent le droit pour tous les jeunes de pouvoir vivre sur le territoire (et on s’en fout qu’ils aient un diplôme ou non), il faut se mobiliser et se rassembler pour obtenir des Papiers pour toutes et tous ! L’avenir appartient à celles et ceux qui luttent ! SOLIDAIRES - ÉGALITAIRES -LIBERTAIRES/SCALP-NO PASARAN Naoned


No Pasaran 21ter rue Voltaire 75011 Paris - Tél. 06 11 29 02 15 - nopasaran@samizdat.net
Ce site est réalisé avec SPIP logiciel libre sous license GNU/GPL - Hébergé par Samizdat.net