Retour accueil

Accueil  > Agenda  > 
Paris : rassemblement "Montée du fascisme en Grèce, un air de déjà vu ?"

Rechercher
>
thème
> pays
> ville

Les autres dates :

15 juin 2012 - 15 juin 2012


Paris : rassemblement "Montée du fascisme en Grèce, un air de déjà vu ?"



vendredi 15 juin à 17h30, devant l’ambassade de Grèce, 17 rue Auguste Vacquerie à Paris

Un élu du groupe néonazi grec Aube dorée gifle par trois fois une députée en pleine séance parlementaire. Une journaliste franco-grecque du Figaro trouve normal que les membres de ce parti « nettoient (un) appartement de ses immigrés », et explique qu’Aube dorée est même plus efficace que la police. « Plus que tout en fait ». Ratonnades avec la complicité de la population et de la police. Attaques de camps d’immigrés, parqués dans les pires conditions.

Tout ça rappelle furieusement 1933 et la montée du nazisme : d’abord les outrances verbales, puis les passages à tabac, les voyous qui mettent en coupe réglée des quartiers entiers, et enfin les dérapages de la droite classique vers le pire.

Ce qui se passe en Grèce n’est que l’accomplissement d’un schéma d’ensemble à l’échelle européenne. Car l’étape suivante pour tous ces partis c’est d’accéder au pouvoir.

La ligue du Nord en Italie siège au parlement, aux Pays-bas l’extrême droite fait démissionner un gouvernement, en Hongrie des néonazis défilent en tenue paramilitaire, tandis que ceux qui la gouvernent se radicalisent à l’extrême droite.

Pendant ce temps, la Grèce est mise sous pression par les institutions européennes et sommé de faire "les bons choix" lors des élections du 17 juin.

Sur fond de crise planétaire, l’exaspération populaire se trompe de cible. Les étrangers sont tout aussi victimes que les populations locales des pays écrasés par le capitalisme de plus en plus arrogant, de plus en plus violent. Celui-ci est non seulement à l’origine de la crise, mais encore trouve-t-il à s’allier en sous-main avec ces mêmes partis racistes et fascistes qui le critiquent tout haut.

Bientôt l’Espagne sera la nouvelle victime des banquiers du FMI et de la Banque Européenne. Verra-t-elle ressurgir les démons de son passé franquiste ?

Et à quand en France ?

Quand on montre du doigt l’étranger. Quand on appelle de ses vœux un pouvoir autoritaire « pour remettre de l’ordre ». Quand on criminalise les étudiants, la désobéissance, les syndicalistes. Quand on veut ficher les bébés.

On y est. C’est déjà le fascisme

En Grèce comme partout en Europe, nous disons non au fascisme et à l’extrême droite, purs produits du capitalisme ! Nous disons non au racisme ! Tous unis contre la bête immonde !

Tous ensemble le vendredi 15 juin devant l’ambassade grecque à 17h30 (vérifier l’heure sur Demosphere)


SCALP-REFLEX Paris
21 ter rue Voltaire - 75011 Paris
scalpreflex@samizdat.net
http://scalp-reflex.over-blog.com/
Tél : 01 43 48 54 95


No Pasaran 21ter rue Voltaire 75011 Paris - Tél. 06 11 29 02 15 - nopasaran@samizdat.net
Ce site est réalisé avec SPIP logiciel libre sous license GNU/GPL - Hébergé par Samizdat.net