Retour accueil

Accueil  > Agenda  > 
Nîmes : Feria du livre de la critique sociale et des émancipations

Rechercher
>
thème
> pays
> ville

Les autres dates :

8 octobre 2016 - 9 octobre 2016


Nîmes : Feria du livre de la critique sociale et des émancipations



La seconde édition de la feria du livre à Nîmes aura lieu les 08 et 09 octobre prochain, au Centre socio-culturel André Malraux, 2 avenue Lattre de Tassigny à Nîmes. Samedi de 10h30 à 20h et dimanche de 10h30 à 18h30. Entrée libre. Sur place, petite restauration et buvette.

Outre la présence de différents éditeurs, ces deux journées seront riches en débats et en projections !

Bien entendu, le réseau No Pasaran sera présent !

Venez nombreuses et nombreux !

A l’origine

A l’origine de la Féria du livre de la critique sociale et des émancipations, il y a une association sans buts lucratifs, non subventionnée : La Coopérative des livres et des idées.

Elle se donne pour but d’organiser des manifestations pour valoriser le débat d’idées à partir de livres. Elle est administrée par une association aux statuts déposés en préfecture du Gard.

Cette association est porteuse de valeurs progressistes radicales, fondées sur le bénévolat, l’implication, le dialogue et le militantisme de ses adhérent-e-s.

Nos valeurs sont l’émancipation individuelle et collective, l’internationalisme, l’entraide, la solidarité, la critique du capitalisme, des institutions qui l’accompagnent, et des dominations. De ce fait, toute manifestation ou attitude compréhensive à l’égard des idées de complotisme, de nationalisme, de sexisme, de racisme et d’homophobie sont exclues.

Lire plus sur le site : http://feriadulivre2015.jimdo.com/

Programme

Samedi 8 octobre 2016 de 10h30 à 20h00

(Sous réserves de modifications)

11h00 : Du chomage de masse vers une société sans emploi ? par Raphaël Liogier

Alors que la production de richesses s’accroît, le travail humain nécessaire s’est réduit : moins d’effort humain pour produire plus et mieux. Donc de plus en plus de chômage. Cette situation d’abondance objective a ainsi, paradoxalement, engendré une crise économique et sociale majeure, qui a progressivement dégénéré en crise morale et politique. La voie proposée ici conduirait à promouvoir la fin du travail obligatoire au profit d’une société de la créativité : une société sans emploi. Raphaël Liogier, philosophe et sociologue, est auteur de "Sans emploi" aux Éditions Les liens qui libèrent

13h00 : Gil Rose, parenthèse musicale.

Si ses chansons sont hantées par des personnalités comme Nikki Sudden, Johnny Thunders, Alex Chilton ou des bluesmen oubliés depuis longtemps, elles sont surtout personnelles. Sa marque : des paroles en français pour dire des histoires d’amour douces-amères et porter un regard chargé d’ironie sur les choses et les gens de ce monde.

14h00 : La guerre des civilisations n’aura pas lieu, par Raphaël Liogier

Le concept de « choc des civilisations » est devenu un lieu commun lorsqu’il s’agit de parler de géopolitique, de religion ou d’identité nationale. Comment les identités individuelles et collectives peuvent-elles se définir et coexister dans un monde sans vraies frontières ? Un essai vigoureux, paru aux éditions du CNRS, pour combattre les préjugés, et mieux comprendre le monde qui nous entoure. Il est par ailleurs l’auteur du très remarqué "Mythe de l’islamisation" (2012, rééd. Points, 2016)

16h00 : Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était : Aux origines de l’oppression des femmes, par Christophe Darmengeat

Les puissants tentent toujours de nous convaincre que les inégalités sont inéluctables, dans la nature humaine : "Il y aura toujours des riches et des pauvres". En fait, les inégalités sont le produit de circonstances liées à l’évolution sociale : ce sont des constructions. De là découlent notamment la division sexuelle du travail et l’origine de la domination masculine. Christophe Darmengeat a écrit Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était — aux origines de l’oppression des femmes, aux Editions Smolny.

18h00 : Ne me libérez pas, je m’en charge ! par Audrey Chenu.

Jeune délinquante cassée par la prison, Audrey Chenu s’est battue pour s’en sortir. Aujourd’hui, elle est professeure des écoles et raconte son beau parcours dans Girl Fight (éd. Presses de la Cité). Rencontre avec une femme de combats, féministe, slameuse, et co-auteure de Slam o féminin (ed. L’harmattan). Intervention suivie d’une performance de slam.

Dimanche 9 octobre 2016 de 10h30 à 18h30

(Sous réserves de modifications)

11h00 : Une intervention de et avec Alain Guyard

Notre invité est philosophe forain, bonimenteur de métaphysique, décravateur de concepts et nous aide à repenser notre quotidien, notre rapport aux autres et au monde. Auteur subversif de pièces de théâtre, d’essais et de romans dont La soudure (éd. Du Dilettante, 2015), il est le sujet d’un film qui sortira en salles le 5 octobre, "La philo vagabonde", de Yohan Laffort.

13h00 : Gil Rose, parenthèse musicale

14h00 : Souffrance et droit du travail, par Anne Flottes et Richard Abauzit

Au quotidien comme dans le cadre législatif, le travail met à mal ceux et celles qui doivent le partager sous l’égide d’une économie régie par la concurrence capitaliste. On fera le point avec Anne Flottes (Travailler, quel boulot ! Les conflits du travail, enjeux politiques du quotidien, Éditions Syllepse) et Richard Abauzit (ancien inspecteur du travail, co auteur avec Gérard Filoche de Comment résister aux lois Macron, El-Khomri, et Cie, Editions Le vent qui se lève).

16h00 : Spiritualités : composantes ou obstacles à l’émancipation ?

Attention : Jean Birnbaum (Un silence religieux, la gauche face au djihadisme, Éditions du Seuil) a annulé sa venue.

Philippe Corcuff (Pour une spiritualité sans dieux, ed. Textuel) qui abordera le sujet des tensions qui existent entre les idées et les mouvements qui se réclament de l’émancipation par rapport à la place et au rôle des religions, des spiritualités. Philippe Corcuff est sociologue et auteur de nombreux essais.


NÎMES : SCALP/No Pasaran 30
http://nopasaran30.over-blog.com/
scalp30@no-log.org


No Pasaran 21ter rue Voltaire 75011 Paris - Tél. 06 11 29 02 15 - nopasaran@samizdat.net
Ce site est réalisé avec SPIP logiciel libre sous license GNU/GPL - Hébergé par Samizdat.net