Retour accueil

?page=sommaire >Journal >Numéros parus en 2005 > N°41 - Juillet-Août 2005

 
?page=archives

Rechercher
>
thème
> pays
> ville

N°41 - Juillet-Août 2005


Édito

Voie sans issue, voix sans issue

Le fait que beaucoup de personnes de mon entourage, qui en général tiennent un discours relativement radical envers le système électoral, aient couru aux urnes m’interroge. Même la mouvance libertaire apparaissait assez divisée (une fois de plus diront les mauvaises langues) sur la conduite à tenir vis-à-vis de ce référendum. Il y avait une large palette d’attitudes : les défenseurs d’un " non anticapitaliste ", les abstentionnistes de toujours, les votants d’un (...)[Lire...]


Dossier : Pour une agriculture non produtiviste

Lors des discussions sur le prochain budget européen, on a vu s’installer une gué-guerre entre d’un côté la France et l’Allemagne, et de l’autre la Grande-Bretagne. Et comme la plus grosse dépense de l’Union européenne (40% du budget), c’est l’agriculture, il y a une polémique autour du financement de la Politique agricole commune (PAC). Mais à aucun moment, on a entendu dans nos médias, nos décideurs débattre de ce qu’est, ou devrait être (...)[Lire...]


Dossier : Pour une agriculture non productiviste

PACtole pour l’agro-business

La politique agricole commune (PAC), créée par le traité de Rome en 1957, est mise en place à partir de 1962. Ses objectifs étaient " d’accroître la productivité de l’agriculture, d’assurer un niveau de vie équitable à la population agricole, de stabiliser les marchés, de garantir la sécurité des approvisionnements, d’assurer des prix raisonnables aux consommateurs ". Après 40 ans d’application, si la PAC a atteint ses objectifs en termes de quantité, (...)[Lire...]


Dossier : Pour une agriculture non productiviste

Témoignage de Michel, paysan de Loire-Atlantique

Après avoir été pendant quinze ans dans une agriculture productiviste Michel a rompu avec ce mode de production pour revenir à une agriculture paysanne, inséré dans une économie locale, développant un échange de proximité. Nous l’avons interrogé sur le fonctionnement d’un type d’agriculture productiviste, en l’occurrence la production de volailles et le rapport entre le paysan et l’agro-business, qui a un nom l’intégration. A ce sujet il n’y a pas (...)[Lire...]


Dossier : Pour une agriculture non productiviste

OGM, qu’en est-il maintenant ?

Que nous a t-on dit au lancement des OGM ? Tout d’abord qu’ils allaient permettre d’utiliser moins de pesticides et autres produits chimiques ; que cela permettrait d’augmenter les rendements, et ainsi d’améliorer les revenus des producteurs, mais aussi de pouvoir nourrir le monde entier !?! Que l’ on pourrait se soigner avec, que l’on pourrait faire cohabiter tous les modes de production (conventionnelle,bio)etc ... Bref que du bonheur, de quoi (...)[Lire...]


Dossier : Pour une agriculture non productiviste

Prendre ses affaires en mains !

Depuis plusieurs années, la mobilisation contre les OGM fait de l’été un rendez-vous important pour de nombreux désobéissant-e-s. Cette année encore, il faudra se retrouver pour réaffirmer à la fois le refus des essais non confinés, mais aussi un autre type d’agriculture. L’action menée le samedi 14 mai dans la Vienne à Valdevienne a sonné la reprise des actions anti OGM. C’est dans cette région qu’au mois de septembre 2004 le gouvernement avait fait gardé un (...)[Lire...]


Dossier : Pour une agriculture non productiviste

Témoignage d’Antoine, agriculteur libertaire dans le Marais Poitevin

Il me semblait plus juste de définir les légumes que je vends sur le marché de La Rochelle comme produit de l’agriculture libertaire plutôt que comme produit de l’agriculture biologique. Ce que je refuse en tant que poète, c’est le langage de l’agriculture actuelle autant que celui de la médecine et de la politique... Si l’on s’en tient au langage, on se rend bien compte que la chose est pourrie. Si l’on regarde les publicités pour les produits (...)[Lire...]


Dossier : Pour une agriculture non productiviste

La croissance, cancer de l’économie ... et de l’humanité

Le samedi 22 janvier était organisé à l’université de La Rochelle une conférence du professeur Belpomme sur la relation entre la dégradation de l’environnement et le développement du cancer. Sensible au sujet d’une pathologie qui touche aujourd’hui chacun-e d’entre nous dans son entourage et interpellé par la personne du professeur, mandaté par Chirac en 2002 pour travailler sur ce que ce dernier avait présenté comme une de ses priorités électorales, je me (...)[Lire...]


No Pasaran 21ter rue Voltaire 75011 Paris - Tél. 06 11 29 02 15 - nopasaran@samizdat.net
Ce site est réalisé avec SPIP logiciel libre sous license GNU/GPL - Hébergé par Samizdat.net